Créer mon CV

Le CV en allemand

Créez votre propre « Lebenslauf » facilement
Createur de cv

Faire un CV en allemand, cela peut vite effrayer et décourager les plus motivés d’entre nous. Détrompez-vous, ce n’est pas si complexe que l’on veut bien le croire. Si quelques différences existent entre le CV allemand et le CV en français par exemple, vous verrez que les principes de base restent les mêmes. Toutefois, il ne suffit pas de simplement traduire son CV du français vers l’allemand, car le recruteur le remarquerait de suite. Une adaptation est donc nécessaire.

Vous êtes à la recherche d’un emploi ou d’un stage dans un pays germanophone ? Notre équipe d’experts a regroupé dans cet article tous les conseils utiles, des exemples et modèles pour une rédaction de CV en allemand facile et efficace.

Autres modèles de CV par langues:

La principale différence entre le CV français et le CV allemand

Il existe en effet une différence fondamentale entre les deux types de CV : la longueur de ceux-ci. En Allemagne, le curriculum vitae est plus long qu’en France. Alors que nous essayons de rester à tout prix sur une seule page, nos voisins allemands sont plus réceptifs à un CV de deux voire trois pages si nécessaire. Attention, cela ne signifie pas qu’il faut mentionner tout et n’importe quoi sur votre document personnel, mais simplement que les détails que l’on essaye d’éviter de rédiger dans le CV en français peuvent être mis en avant sans problème dans le CV en allemand.

Comment faire un CV efficace en allemand ?

Plus haut, nous vous parlions de la longueur du CV. En effet, certains détails que l’on évite en français sont à ajouter en allemand. Mais alors, quels sont ces informations que l’on peut mentionner ? Tout d’abord, commençons par les expériences professionnelles. Celles-ci peuvent être décrites de manière plus détaillée en listant les tâches et les responsabilités, les challenges menés à bien ou encore les résultats obtenus. Lorsque l’on parle de résultats, il va de soi que vous devez être certain d’avoir le droit de partager les informations sans enfreindre le secret professionnel. En résumé, ne vous limitez pas à noter le titre de votre poste uniquement.

Alors que dans beaucoup de pays le CV original, les designs extravagants ou encore les couleurs flashy sont des techniques appréciées pour se faire remarquer, en Allemagne, la simplicité est de mise. N’en faites donc pas des tonnes, allez à l’essentiel, tout en présentant un curriculum vitae professionnel et agréable à l’œil.

Gardez en tête de rester organisé ! Ce n’est pas parce que vous pouvez mettre plus d’informations à votre sujet que votre document personnel doit être illisible. En effet, le recruteur, dans tous les pays mais plus particulièrement en Allemagne, doit comprendre en quelques secondes qui vous êtes et il doit également pouvoir lire facilement votre CV. Pensez à bien trier les informations par section et à garder un curriculum vitae aéré.

Selon les études ou les formations effectuées pendant votre parcours, vous devrez faire l’effort de trouver des équivalences si celles-ci existent. Si tel n’est pas le cas, tentez de décrire au mieux ce que vous avez étudié ainsi que les compétences acquises pendant ces formations. De cette manière, les ressources humaines pourront comprendre par elles-mêmes quelles sont vos capacités, sans avoir à faire des recherches de leur côté.

Enfin, afin d’assurer un CV de qualité en allemand, nous vous conseillons fortement de faire relire celui-ci par un germanophone ou par une entreprise de traduction si votre budget vous le permet.

Le petit plus de la rédaction : dans un CV en allemand, il existe une particularité surprenante. Il est souvent conseillé de signer et de dater son curriculum vitae en bas de page. Ceci représente pour le recruteur une forme d’authentification du document. Pensez-y avant d’envoyer votre CV aux ressources humaines !

Quelle est la structure du CV en allemand ?

En premier lieu, nous vous conseillons d’opter pour la méthode du CV anti chronologique, plus populaire de nos jours en général que le CV chronologique. Pour faire simple, vous commencez par votre expérience la plus récente, en remontant jusqu’à la plus ancienne. Il en va de même pour la liste des études.

La rubrique des données personnelles est la première sur le CV. Ici, vous mentionnez votre nom, votre adresse, votre téléphone ainsi que votre adresse email. Pour des questions de souci de discrimination, la photo, la date de naissance, l’origine ou encore la situation familiale ne doivent pas obligatoirement paraitre dans cette section. À vous de choisir de les mettre ou non.

Placez ensuite votre objectif professionnel ou votre résumé de carrière. En quelques lignes seulement, vous devez faire une synthèse claire et concise de ce que vous désirez faire ou de ce que vous avez fait. Ainsi, le recruteur, en un coup d’œil, sait ce dont vous êtes capable professionnellement parlant.

La rubrique des expériences professionnelles, comme déjà expliqué, va être plus longue que pour celle du CV en français. En effet, vous mentionnerez le titre de votre poste, le nom de l’entreprise, les dates, mais vous listerez également les tâches effectuées plus en détail que pour un CV classique. Notez également vos responsabilités et vos résultats, dans la mesure du possible. Pour mieux comprendre, voici un exemple concret ci-dessous.

2010-2015 Digital Marketing Manager, Entreprise XYZ

  • Gestion d’une équipe de 9 personnes 
  • Création et mise en œuvre de la stratégie digitale 
  • Augmentation du chiffre d’affaires de 15% grâce à la création d’emailings
  • Gestion de toutes les campagnes publicitaires online 


Concernant la section des études, tentez de trouver des diplômes équivalents afin que le recruteur comprenne votre formation. Si vous n’y parvenez pas, aucun souci, il vous suffit de décrire les cours suivis ainsi que les compétences acquises.

Pour mettre en avant vos compétences, qu’elles soient par exemple informatiques ou plus techniques, vous pouvez également créer une section prévue à cet effet. Les lister c’est une chose, mais il faut penser à les évaluer pour plus de précision.

D’ailleurs, saviez-vous que vous pouviez créer un CV par compétences ? Retrouvez toutes les infos dès à présent sur ce type de CV.

En ce qui concerne les compétences linguistiques, vu que vous postulez à l’étranger ou dans une entreprise germanophone, il est conseillé de les séparer des autres compétences afin de les mettre encore plus sous les feux des projecteurs. Soyez honnête, surtout au sujet de votre niveau d’allemand, afin d’éviter une gêne lors de l’éventuel premier entretien. Si vous avez passé un test de langue comme le célèbre Goethe par exemple, c’est la section parfaite pour le signaler.

Si vous pensez que vos hobbies et vos activités personnelles pourraient être un réel atout pour décrocher un entretien, n’hésitez pas à prévoir une rubrique afin de les mentionner. Cependant, si tel n’est pas le cas, ne vous entêtez pas à vouloir à tout prix ajouter du contenu qui n’est pas pertinent.

En allemand, la section divers permet de regrouper des informations comme par exemple le permis de conduire ou encore les séjours linguistiques effectués à l’étranger. Si vous souhaitez ajouter un élément important de votre parcours professionnel ou de votre vie privée mais qu’il ne rentre pas dans les « cases » précédentes, ajoutez-le sous celle-ci.

Enfin, comme dans toutes les autres langues, il faut bien penser à joindre votre CV ainsi que vos certificats et votre lettre de motivation en annexe de l’email envoyé au recruteur.

Le petit plus de la rédaction : si toutefois vous ne savez pas du tout comment faire un CV, profitez de commencer par lire notre article sur le sujet afin de devenir le roi ou la reine du curriculum vitae.