Créer mon CV

Le CV en espagnol

Les règles à respecter pour créer son CV en langue espagnole
Createur de cv

Nous pensons souvent qu’un CV dans une autre langue se résume simplement à une traduction mot pour mot de notre CV en français : et bien nous avons complétement tort ! Ceci est valable pour le CV en espagnol, mais aussi pour celui en anglais ou en allemand. En effet, certaines règles qui s’appliquent dans notre pays ne sont pas les systématiquement les mêmes ailleurs. Des spécificités existent en fonction de la culture du pays, même si de manière générale, le curriculum vitae en espagnol ressemble beaucoup à celui utilisé en France.

Vous avez envie de décrocher un emploi, un stage ou un job d’étudiant en Espagne ou dans un pays hispanophone ? Vous ne savez pas comment créer un CV en espagnol ? OnlineCV a préparé pour vous un article complet afin de vous aider dans votre beau projet.

Alors : « ¿Hablas español? ».

Autres modèles de CV par langues:

Comment faire un CV en espagnol ?

Mais alors, comment s’y prendre pour créer un vrai bon CV pour les pays hispanophones ? N’ayez pas peur, les bases d’un curriculum vitae restent fondamentalement très souvent les mêmes. Vous trouverez ci-dessous nos 8 conseils pour rédiger correctement votre CV en langue espagnole.

Conseil n°1 : le design

Le design de votre CV, c’est par ceci qu’il faut commencer. Le type de curriculum vitae le plus populaire en Espagne est le CV chronolgique. Celui-ci doit reprendre vos formations ainsi que vos expériences professionnelles des plus récentes aux plus anciennes. Pour ce qui est de l’esthétique de votre CV, pensez à mettre une petite touche d’originalité au niveau du graphisme afin de sortir du lot, mais sans pour autant ajouter des fioritures inutiles.

Conseil °2 : le nombre de pages 

Pour ce qui est de la longueur de votre CV, il faut tabler sur 1 page et au grand maximum 2, comme pour le CV francophone. Ceci implique donc une réflexion au préalable sur les éléments clés à faire figurer sur votre CV ou non.

Conseil °3 : les équivalences 

Les écoles et les formations que vous avez suivies ne sont peut-être pas connues à l’étranger. Afin d’aider le recruteur dans sa lecture de votre document, faites des recherches et trouvez des équivalences. De plus, mentionnez uniquement les études effectuées à partir du baccalauréat par exemple et oubliez les précédentes qui ne sont pas pertinentes.

Conseil n°4 : vos expériences 

Dans la section des expériences professionnelles, pensez que toutes les entreprises n’ont pas forcément une renommée internationale. Vous pouvez donc ajouter une petite description et même un lien redirigeant vers le site web de l’entreprise en question afin d’expliquer aux ressources humaines quelles étaient les missions de celle-ci.

Conseil n°5 : votre photo 

Sachez ensuite que la photo de CV n’est pas obligatoire. En effet, vous avez le choix de décider de vous dévoiler ou non. Nous vous conseillons de mettre votre image personnelle si vous pensez qu’elle peut apporter un réel plus à votre document. Dans le cas contraire, ne vous sentez pas obligé de la mettre.

Conseil n°6 : date et signature 

Comme pour le modèle de CV en allemand, il n’est pas rare de dater et de signer son curriculum vitae. Ceci est souvent une preuve « d’authentification » pour le recruteur.

Conseil n°7 : la relecture 

Faites relire votre CV et votre lettre de motivation par un hispanophone. C’est d’une importance capitale ! De cette manière, vous évitez les fautes d’orthographe, de grammaire ou de syntaxe classiques et vous obtenez ainsi un CV comme s’il avait été préparé par une personne de langue maternelle espagnole.

Conseil n°8 : la traduction du curriculum 

Le plus important dans tout ça, c’est la traduction du CV en espagnol. Certes les traducteurs en ligne comme Deepl ou encore Google translation sont excellents, mais ils ne choisissent pas forcément les bons mots et les bonnes équivalences dans certains contextes. Orientez-vous donc vers une entreprise de traduction spécialisée dans le curriculum vitae ou demandez à une connaissance de langue maternelle espagnole de le traduire et/ou le vérifier.

Quelle est la structure du CV en espagnol ?

Le CV en espagnol commence sans surprise, par les données personnelles du candidat. Votre nom, votre adresse email, votre téléphone ainsi que votre adresse doivent figurer dans cette section. On vous en parlait plus haut, la photo, la nationalité ou encore votre date de naissance ne doivent pas obligatoirement apparaitre dans cette rubrique. À vous de décider si vous souhaitez les ajouter ou non. Il est par contre assez courant d’observer l’état civil sur les CV espagnols.

L’objectif professionnel n’est pas non plus obligatoire, mais nous vous conseillons vivement de le rédiger et de le mettre en haut de votre curriculum vitae. Celui-ci doit refléter votre carrière, vos compétences ainsi que vos capacités, le tout en restant clair et concis.

La section des études et des formations vient ensuite. On vous en parlait plus haut, ne traduisez pas à la lettre les titres de vos diplômes, mais trouvez plutôt l’équivalent en Espagne ou dans le pays hispanophone en question. De plus, ajouter les cours suivis et les résultats obtenus peut s’avérer un grand atout !

Vos expériences professionnelles sont à placer après les études si vous n’avez pas beaucoup travaillé et avant si vous avez de l’expérience dans le monde du travail. Le nom de l’entreprise, les dates, les tâches réalisées ainsi que le titre de votre poste doivent y figurer. Comme déjà mentionné, commencez par votre expérience la plus récente et listez ensuite les suivantes.

Le petit plus de la rédaction : si vous n’avez pas ou peu d’expérience professionnelle, notre modèle de CV sans expérience pourrait vous aider à démarrer votre carrière. Ainsi, vous saurez vous mettre en valeur aux yeux des recruteurs.

En ce qui concerne les compétences linguistiques et informatiques ou toute autre compétence spécifique, il faut les regrouper dans une section. Faites attention à ne jamais surestimer votre niveau linguistique sur le papier car le recruteur pourrait être déçu lors du premier entretien et il pourrait même prendre ceci pour du mensonge pur et simple. De plus, soyez le plus précis possible quant à votre capacité d’expression et de rédaction en langue espagnole. Si vous avez passé un examen reconnu comme le DELE (Diplômes d’espagnol comme langue étrangère) par exemple, n’hésitez surtout pas à bien le mettre en évidence : c’est un gros avantage pour vous !

Vient enfin la rubrique des autres informations, appelée communément « divers ». Vos activités personnelles pertinentes, vos voyages, vos séjours linguistiques, votre permis de conduire ou encore vos éventuelles publications sont des renseignements qui peuvent être ajoutés dans cette partie de votre CV. Il est très intéressant de savoir que les activités extra professionnelles sont d’une grande importance et sont particulièrement valorisées. Elles permettent aux ressources humaines de comprendre qui vous êtes et quelles sont vos qualités sans même vous avoir rencontré. Toutefois, même si un intérêt tout particulier est porté aux loisirs et aux hobbies, veillez quand même à ce que ces informations apportent un vrai plus à votre curriculum vitae.

Pour terminer, en ce qui concerne les références, vous pouvez indiquer les personnes de contact directement en bas de page ou décider de mentionner « Références disponibles sur demande ». Lorsque vous notez des contacts, pensez à ajouter la ou les langues parlées par ceux-ci afin que le recruteur sache dans quelle langue il va devoir s’exprimer afin d’obtenir des informations à votre sujet.