Quel est l’impact du confinement sur les salariés en télétravail ?

Quel est l’impact du confinement sur les salariés en télétravail ?

Le confinement a été mis en place en France le 17 mars 2020 pour faire face à la propagation de la pandémie de COVID-19. Le télétravail est alors devenu la norme au sein des entreprises afin de respecter les mesures d’hygiène et les règles de distanciation sociale instaurées au niveau national.

Le confinement a été levé après huit semaines, le 11 mai 2020. Cependant, ce déconfinement n’a pas automatiquement entraîné la fin du télétravail qui s’est démocratisé au cours de l’état d’urgence.

En effet, le gouvernement français a recommandé aux entreprises de maintenir le télétravail, et ce malgré le déconfinement. Alors, quel est l’impact de ces mesures exceptionnelles sur les salariés ?

Le télétravail en France

Il est aujourd’hui difficile d’évaluer avec précision le nombre de salariés travaillant à domicile depuis le début du confinement. Cependant, ce chiffre est estimé entre 5 et 8 millions de personnes dans le secteur privé (BFM TV).

Du jour au lendemain, près d’un salarié sur cinq a dû s’habituer au travail à distance. Le télétravail a alors su révéler ses côtés positifs, mais aussi négatifs sur la santé physique et psychologique des salariés.

Comment cette situation est-elle réellement vécue par les salariés ? Nous analysons ci-dessous les résultats d’une enquête réalisée par Bloom at Work grâce à son outil mis gratuitement à la disposition des employeurs et managers pendant cette période de crise.

Les principales sources de préoccupation des salariés

Le manque de contact

Un aspect important évoqué par les salariés en télétravail est le manque de contact et de liens sociaux avec les membres de leur équipe. Certaines personnes ont indiqué souffrir du manque de relation avec leurs collègues.

De plus, les salariés ayant rejoint une nouvelle entreprise à distance souligne les difficultés à prendre leurs marques et à s’intégrer au sein de l’entreprise. Il leur est parfois difficile de rejoindre des projets en cours et de communiquer efficacement avec leur manager et leur nouvelle équipe.

Le manque de communication

Le manque de contact peut entraîner des difficultés de communication entre l’entreprise, le manager et son équipe. Le manager ne parvient pas toujours à clarifier les responsabilités du salarié ou ce qui est attendu de lui.

Il peut être très facile de se sentir isolé lorsque l’on travaille à domicile. Le salarié peut développer un sentiment d’inutilité ou d’incompréhension face aux processus décisionnels de l’entreprise.

Il est donc essentiel de favoriser l’organisation de réunions régulières et de maintenir des échanges fréquents entre l’équipe et le manager. Ils permettront d’aborder en détails les missions et les tâches du salarié, mais également ses difficultés ou ses doutes.

Les difficultés de concentration

Le manque d’un cadre professionnel peut parfois entraîner des difficultés de concentration pour les salariés. Le manque de matériel adéquat, d’un espace de travail approprié ou la présence d’enfants à la maison pour les parents peuvent entraver rapidement l’attention portée aux tâches à réaliser.

Il est plus difficile de trouver un équilibre entre vie professionnelle et personnelle, ce qui entraîne fatigue, perte de concentration et baisse de la productivité chez certains salariés.

La majorité des salariés reste cependant optimiste

Malgré les préoccupations et points négatifs cités ci-dessus, l’enquête a révélé que seuls 10% des salariés se disent angoissés et moins efficaces. Ils sont au total près de 60% à se dire motivés et concentrés et citent plusieurs points positifs.

L’implication de l’entreprise et des managers

La plupart des salariés ayant participé à l’enquête déclarent que leur entreprise les informent sur la crise. La volonté de transparence est bien présente et les entreprises font en sorte de tenir leurs employés au courant des nouvelles décisions et de communiquer les informations à leur disposition.

Les managers et les dirigeants se rendent également davantage disponible au quotidien. Les salariés se sentent écoutés par les managers qui prennent le temps de répondre à leurs doutes et questions et qui adaptent les missions et tâches au télétravail.

La prise de nouvelles initiatives

Pour une partie des salariés, le télétravail forcé et la crise sanitaire constituent une opportunité pour se réinventer et développer de nouvelles initiatives.

En effet, travailler à domicile leur a permis de prendre du recul pour approfondir les projets en cours. Les sujets sont traités avec plus de profondeur et les salariés prennent également le temps de tester ou de lancer de nouvelles idées.

Le gain d’autonomie

Un autre aspect positif cité par les salariés dans le cadre de l’enquête est la possibilité de travailler avec plus d’autonomie et de flexibilité.

Les managers donnent une plus grande souplesse dans la réalisation des tâches et des missions, ce qui permet aux salariés de travailler avec plus de calme et moins de pression. Cet environnement de confiance et ce gain d’autonomie entraîne dans plusieurs cas une meilleure productivité.

La volonté de continuer le télétravail

Selon un sondage CSA pour Malakoff Humanis du 25 juin 2020, 84% des télétravailleurs souhaitent continuer à travailler à domicile après le confinement. Ses chiffres montrent de manière claire que de nombreuses personnes souhaitent continuer à travailler à domicile après la crise, de manière régulière ou ponctuelle.

Cependant, bien que télétravail puisse être une pratique attrayante, il n’est pas fait pour tout le monde. Avant de choisir de continuer à télétravailler, il est donc important d’identifier si ce mode de travail vous convient ou non.

Êtes-vous fait pour le télétravail ?

Faites le point sur les critères suivants si vous envisagez le télétravail pour le futur de votre carrière :

  • Il est important d’être bien organisé et de vous tenir au courant des priorités quotidiennes et des dossiers urgents.
  • Il également recommandé d’être discipliné. Il faut savoir commencer sa journée de travail de sa propre volonté et ne pas perdre sa motivation avec le temps.
  • Pour faire face au sentiment d’isolation, il faut savoir maintenir des contacts fréquents et les échanges sociaux avec ses collègues malgré la distance.
  • Si vous êtes manager, il est essentiel de savoir faire confiance aux membres de son équipe et de ne pas vouloir essayer de tout contrôler.

Comment aborder la question du télétravail dans sa recherche d’emploi ?

Si vous répondez aux critères précédents et souhaitez vivement travailler à distance, découvrez nos conseils pour vous aider à aborder cette question et convaincre votre futur employeur de vous accorder cette opportunité.

Commencez par votre CV

Votre curriculum vitae est le premier contact professionnel que vous effectuerez avec l’entreprise ou le recruteur. Il est donc important d’écrire un CV efficace pour convaincre votre interlocuteur.

Il est généralement recommandé de ne pas indiquer explicitement votre souhait de travailler à domicile dans votre CV. Utilisez vos compétences et vos expériences préalables pour faire en sorte que le recruteur soit plus réceptif à cette demande lors de l’entretien d’embauche.

Vous pouvez décrire des expériences préalables en télétravail qui démontrent que vous êtes habitué à télétravailler. Vous pouvez également mentionner des qualités qui font de vous un excellent télétravailleur et une personne digne de confiance : fiable, autonome, responsable ou organisé, par exemple.

L’entretien d’embauche

Une fois votre CV et votre lettre de motivation envoyés, vient le moment de vous préparer à l’entretien d’embauche.

Cette étape se déroule souvent de la même manière, vous pouvez donc consulter la liste des questions les plus fréquentes et les réponses que vous pouvez y apporter pour vous y préparer au mieux.

À la fin de l’entretien, le recruteur laisse souvent au candidat la possibilité de poser ses questions. Profitez-en pour montrer votre curiosité, votre intérêt et votre motivation. Saisissez également cette opportunité pour demander, poliment, si l’entreprise envisage d’autoriser le télétravail. Vous serez ainsi fixé.