Quel avenir pour le télétravail après le confinement ?

Le confinement a été mis en place en France le 17 mars 2020 pour faire face à la propagation de la pandémie de COVID-19. Le télétravail est alors devenu la norme au sein des entreprises afin de respecter les règles de distanciation sociale et les mesures d’hygiène instaurées au niveau national.

Huit semaines plus tard, le 11 mai 2020, le confinement a été levé. Cependant, ce déconfinement ne signifie pas automatiquement la fin du télétravail, démocratisé au cours de cette période exceptionnelle.

En effet, le gouvernement appelle les entreprises à maintenir le télétravail, et ce malgré le déconfinement. De plus, de nombreuses personnes souhaitent continuer à travailler à domicile après la crise, de manière régulière ou ponctuelle.

Quel avenir pour le télétravail après le confinement

Le télétravail en France

Bien qu’il soit difficile de comptabiliser avec précision le nombre de salariés en télétravail depuis le début du confinement, ce chiffre est estimé entre 5 et 8 millions de personnes dans le secteur privé (BFM TV).

Du jour au lendemain, près d’un salarié sur cinq s’est mis à travailler depuis son domicile et a dû s’habituer au travail à distance, l’espace de travail pouvant s’avérer trop petit ou peu adapté.

Pour certaines familles, le télétravail s’est accompagné de la garde des enfants, une situation souvent difficile.

Le télétravail a eu un impact sur la santé physique et psychologique des salariés. De nombreuses personnes déclarent avoir perdu en efficacité et motivation, se sentir plus fatigué et avoir constaté une dégradation de leur condition physique.

Malgré ces inconvénients, le télétravail a également su révéler ses côtés positifs :

  • Une plus grande autonomie au quotidien
  • Plus de souplesse dans les gestion des tâches attribuées
  • L’octroi de plus de responsabilités
  • Une meilleure conciliation de la vie professionnelle et personnelle.

Selon un sondage CSA pour Malakoff Humanis du 25 juin 2020, 84% des télétravailleurs souhaitent continuer à travailler à domicile après le confinement. Ce chiffre représente une augmentation de 11 points par rapport au mois d’avril.

Face à ces chiffres, certaines grandes entreprises comme Google, Facebook ou Twitter ont décidé de généraliser le télétravail et de donner à leurs salariés la possibilité de travailler à domicile de façon permanente.

Le télétravail sur le long terme

L’impact du télétravail sur la santé et la qualité de vie sont bien réels. Il est donc important que cette pratique soit encadrée pour qu’elle puisse durer dans le temps sans mettre en danger le bien-être des salariés.

Selon l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT), le télétravail ça s’organise, ça s’anime et ça s’apprend. Certaines entreprises ont été prise de cours par l’annonce du confinement et n’ont pas toujours pu mettre en place le télétravail dans les meilleures conditions.

Pour poursuivre cette pratique à l’avenir, il est donc essentiel de se préparer et de s’organiser au mieux.

Conseils pour les entreprises

Comme dit précédemment, le télétravail doit s’organiser de manière stratégique pour favoriser le bien-être des travailleurs. Il est important de fournir aux salariés l’équipement, le temps, le management et les ressources nécessaires au bon déroulement de leurs activités.

Il est également essentiel d’animer le télétravail pour que le salarié ait le sentiment d’être soutenu et de faire partie d’une équipe. En effet, il peut être très facile de se sentir isolé lorsque l’on travaille à domicile sans contact avec les membres de son équipe.

Animer le télétravail, ça passe par l’organisation de réunions régulières et le maintien d’échanges fréquents entre l’équipe et le manager. Ces échanges permettront d’aborder les missions et les tâches du salarié, mais également ses difficultés ou ses doutes.

Êtes-vous fait pour le télétravail ?

Le télétravail peut être une pratique attrayante mais n’est pas fait pour tout le monde, il est donc important de savoir identifier si ce mode de travail vous convient ou non. Faites le point sur les critères suivants si vous envisagez le télétravail pour le futur de votre carrière.

Tout d’abord, pour télétravailler de manière efficace il est important d’être bien organisé. Tenez-vous au courant des priorités quotidiennes et des dossiers urgents. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez remplir un calendrier et dresser une liste des choses que vous avez à faire.

Il également avantageux d’être discipliné. Il faut commencer sa journée de travail de sa propre volonté et ne pas perdre sa motivation avec le temps. Aussi, comme votre lieu de vie est votre lieu de travail, il faut savoir quand se déconnecter et ne pas se surinvestir pour ne pas arriver à l’épuisement.

Ensuite, il peut arriver de sentir isolé lorsque l’on travaille à domicile. Il faut donc savoir maintenir des contacts fréquents et une relation avec ses collègues malgré la distance. Il est important de ne pas négliger les échanges sociaux.

Enfin, si vous occupez une position de manager, il faut être capable de réfléchir aux besoins de son équipe et d’adapter ses méthodes aux circonstances. Il est également essentiel de savoir faire confiance aux membres de son équipe, de leur laisser de l’autonomie et de ne pas vouloir essayer de tout contrôler.

Comment aborder la question du télétravail dans sa recherche d’emploi ?

Si vous souhaitez travailler autrement depuis chez vous mais que vous ne savez pas comment aborder cette question face aux recruteurs, découvrez nos conseils pour vous aider à convaincre votre futur employeur de vous accorder ce droit.

Commencez par votre CV

Votre curriculum vitae est l’équivalent de votre carte de visite professionnelle. Il s’agit du premier contact que vous effectuerez avec l’entreprise que vous souhaitez rejoindre. Il est donc important de ne pas le négliger et d’écrire un CV efficace pour convaincre votre interlocuteur.

À ce stade, il est généralement recommandé de mettre en valeur vos compétences et d’attendre la rencontre en personne pour exposez vos revendications salariales ou autres demandes concernant le poste ou votre journée de travail. Dans votre CV, ne mentionnez donc pas explicitement que vous souhaitez télétravailler.

Cependant, vous pouvez présenter des expériences préalables en télétravail, si vous en avez, qui pourraient convaincre le recruteur que vous êtes habilités à télétravailler et vous ouvrir la porte à cette possibilité au sein de votre future entreprise.

Dans la rubrique de vos compétences, vous pouvez également mentionner des qualités qui feront de vous un excellent télétravailleur et incitera votre employeur à vous accorder sa confiance : responsable, fiable, autonome, organisé, et bien d’autres.

Abordez le sujet lors de l’entretien

Après avoir envoyé votre CV et votre lettre de motivation, vient l’étape cruciale de l’entretien d’embauche. Cette étape se déroule souvent de la même manière, indépendamment du recruteur ou de l’entreprise proposant le poste.

Pour vous y préparer de manière optimale, vous pouvez donc consulter la liste des questions les plus fréquentes et les réponses que vous pouvez y apporter pour faire mouche auprès de votre interlocuteur.

À la fin de cet entretien, vient souvent votre tour de poser vos questions au recruteur. Saisissez cette opportunité pour réitérer votre intérêt et montrer votre curiosité et votre motivation. Le moment est venu, n’hésitez donc pas à demander, poliment, si l’entreprise envisage d’autoriser le télétravail. Vous saurez ainsi à quoi vous attendre.