Les formules de politesse à utiliser pour une lettre de motivation

Dans le cadre d’une candidature à une offre d’emploi, vous serez amenés à rédiger deux documents clefs : un CV et une lettre de motivation. Ce sont deux incontournables attendus absolument par les recruteurs afin d’étudier votre profil. Gardez en tête que ce sont ces documents qui vous permettront peut-être de décrocher un entretien, alors consacrez-y autant de tant que nécessaire et n’envoyez pas des documents baclés ou à moitié finis. Mieux vaut dans ce cas-là, tout simplement renoncer à postuler.

Pour ce qui est de la rédaction de votre lettre de motivation, le format attendu est tout d’abord un format de courrier tout à fait traditionnel. Commencez par indiquer vos coordonnées détaillées : nom, prénom, adresse, téléphone, adresse mail, âge, permis.

formules de politesse à utiliser pour une lettre de motivation

Cela peut sembler ridicule à préciser, mais ce sont tout simplement les informations de base à indiquer. Indiquez l’adresse de l’entreprise destinataire, et si vous le connaissez, le nom de votre interlocuteur. Datez votre courrier, et indiquez en objet l’intitulé de l’offre d’emploi à laquelle vous répondez. Cela peut sembler rébarbatif, mais d’un simple coup d’œil à votre lettre de motivation et à sa présentation, le recruteur va émettre un jugement. Un courrier qui ne respecte pas les standards de présentation traditionnels peut être rapidement mis de côté. Alors mettez toutes les chances de votre côté et tenez-vous en à ces consignes.

L’une des particularités du courrier français réside dans notre utilisation des formules de politesse. La tradition veut qu’un courrier en bon et due forme commence par « Madame, Monsieur ». Il n’est pas question d’y déroger dans votre lettre de motivation simple. Soyez simplement un peu cohérent : si vous adressez votre courrier à M Martin, « Monsieur » suffit. De la même façon, si vous adressez votre lettre à une dame, « Madame » suffit. Un courrier adressé à un homme commençant par « Madame » peut laisser une très mauvaise impression et vexer votre interlocuteur.

Débuter votre lettre n’est ainsi, en soi, pas très compliqué. Là où cela se corse, c’est au niveau de la phrase de fin de votre courrier. Il existe de nombreuses formules de politesse du style « Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mon profond respect » ; « Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées », «Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes sentiments les plus dévoués »… Alors, faut-il vraiment utiliser ces formules de politesse dans votre lettre de motivation ?

La réponse est non, ou du moins, pas celles-là. Les formules de politesse diffèrent en effet, selon le type de document que vous rédigez. Les formules listées ci-dessus conviennent pour des échanges de courrier. Dans votre mail d’accompagnement par exemple, les formules seront certainement « Bien cordialement », « Vous souhaitant bonne réception des présents documents, je reste à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire »…

L’intérêt d’une formule de politesse est de clôturer votre document, mais il faut savoir l’adapter la longueur de la lettre de motivation selon le contenu de ce dernier. La lettre de motivation présente votre candidature et démontre de l’intérêt que vous portez à l’annonce à laquelle vous êtes en train de répondre. En toute logique, si vous postulez à une offre d’emploi, c’est dans l’optique de vouloir être retenu pour le poste. A la fin de votre lettre, vous êtes donc dans l’attente du retour du recruteur, et surtout dans l’attente d’une réponse positive. Vous pouvez donc utiliser les formules suivantes :

  • « Espérant que mon profil réponde à vos attentes, je reste à votre entière disposition pour un éventuel entretien »
  • « Dans l’attente de votre retour, je reste à votre entière disposition pour toute précision »
  • « Dans l’attente d’un retour favorable de votre part, veuillez agréer l’expression de mes sentiments distingués »
  • « Restant à votre entière disposition pour un entretien, veuillez agréer mes salutations les plus sincères »

Qu’importe finalement la formule de politesse que vous utilisez, il faut qu’elle soit elle aussi le reflet de votre niveau d’implication. C’est la dernière phrase que va lire le recruteur, c’est donc potentiellement votre dernière chance de laisser une bonne impression. Ne vous enflammez donc pas, n’inventez rien. Sélectionnez une phrase correcte, sobre et en corrélation avec le reste de votre lettre. Si vous ne savez pas quoi mettre, faites au plus simple !