Erreurs à éviter pendant un entretien d’embauche

Erreurs à éviter pendant un entretien d’embauche

Hourra ! Vous avez enfin décroché un entretien d’embauche après des semaines, voire des mois de dépôt de candidatures, de rédaction de CV et de lettres de motivation. Le stress monte, vous vous préparez aux questions habituelles, vous peaufinez votre biographie professionnelle et révisez les derniers détails pour être au meilleur de vous-même.

Arrive l’entretien d’embauche, vous perdez vos moyens, vous tremblez et n’arrivez plus à construire une phrase ni à avoir de la suite dans les idées. Autre scénario : vous pensez avoir tout bien fait, tout bien dit, mais il n’en est rien.

Dans cet article, nous aborderons les erreurs que vous devez éviter pour le bon déroulement de votre entretien d’embauche. De ce fait, vous pourrez éviter des mésaventures après une préparation souvent stressante.

Le mauvais code vestimentaire

Cela peut être un premier faux pas. Si les personnes qui vous accueillent sont habillées en costume cravate ou tailleur, et que vous ayez opté pour un sweatshirt, il y a un problème.

Prenez le temps de vous renseigner sur l’entreprise. Les réseaux sociaux peuvent souvent vous aider en la matière. Une photo des employés pendant un événement peut fournir une piste. Une fois que c’est fait, habillez-vous en conséquence.

Idéalement, si vous connaissez une personne qui travaille dans l’entreprise qui vous invite, demandez-lui son avis. Mieux vaut être “trop bien habillé” que “pas assez”.

La ponctualité

Qu’importe l’employeur, votre degré de motivation ou la distance qui vous sépare du lieu de votre entretien, vous devez être à l’heure. Une première bonne impression passe par là. Imaginez-vous courir dans tous les sens afin de trouver le bureau, l’étage et la personne à qui parler. Au moment de commencer votre présentation, vous serez à bout de souffle, incapable de réfléchir.

Ne pas regarder vos interlocuteurs dans les yeux

Le eye-contact est primordial en entretien. Face à des personnes que vous ne connaissez pas, il est important de communiquer avec vos yeux. Oubliez votre timidité et votre gêne le temps de l’entrevue et regardez vos interlocuteurs dans les yeux. Un regard communique souvent une émotion. Ainsi, on saura si vous êtes intéressé, passionné, curieux et sociable.

Au contraire, si vous gardez la tête basse, ou que vous regardez ailleurs, il se peut qu’on vous prenne pour quelqu’un qui manque de motivation et d’entrain pour le poste. Vous n’avez pas fait le déplacement par hasard, montrez-le !

Ne pas être préparé

Que vous ayez confiance en vos capacités, c’est une bonne chose. Par contre, penser que ce n’est pas nécessaire de vous préparer, c’est une mauvaise chose. Si le recruteur comprend que vous manquez de préparation, cela peut être perçu comme étant un manque de considération envers le poste, l’entreprise ou le recruteur.

Une bonne préparation signifie être prêt aux questions posées et celles à poser aux recruteurs. Méfiez-vous des questions pièges, elles peuvent vous faire perdre vos moyens.

Donner des réponses vagues

Soyez précis dans vos réponses. Évitez les phrases généralistes et les réponses toutes faites. Un entretien d’embauche est un bon moment pour montrer votre originalité et votre authenticité. Si vous travaillez dans un domaine analytique et que vous avez atteint certains objectifs au cours de votre carrière, c’est le moment d’en parler. Donnez des éléments, des chiffres et des données tangibles qui peuvent jouer en votre faveur.

Parler de salaire trop vite

On change souvent de travail pour avoir de nouveaux défis professionnels, de nouvelles missions et donc de nouveaux avantages sociaux. Il n’y a aucun mal à vouloir augmenter son salaire et d’avoir de meilleures conditions. Toutefois, sachez comment aborder la question.

Si vous parlez trop vite de salaire et d’avantages sociaux, vous risquez d’être discrédité et passer pour une personne qui ne cherche que l’argent. Soyez subtile et abordez cette question à un moment opportun. Jamais au début de l’entrevue, car souvent le recruteur aborde les questions de rémunération à la fin de l’entrevue. À ce moment-là, il est temps pour vous de réfléchir et entamer un processus de négociation si nécessaire.

Dire que vous n’avez aucun défaut (ou le signifier)

Dans la plupart des entrevues, la question : “quels sont vos défauts ?” revient souvent. Personne n’aime répondre à une telle question. Dire que nous avons trop de défauts peut nous discréditer. Dire que nous n’en avons pas, c’est mentir. Il faut choisir “le bon” défaut.

Mieux vaut assumer quelque chose qui ne vous favorise pas et promettre de travailler à l’améliorer plutôt que de se faire passer pour une autre personne. L’une des pires réponses à formuler ressemble à : “ je voudrais arrêter de prendre mon travail trop à coeur”. C’est le genre de réponses “bateau” que n’importe qui pourrait dire.

Parler en mal de son ancien employeur

Peu importe les raisons qui font que vous voulez quitter votre emploi actuel, ne critiquez pas vos employeurs. Ce n’est pas professionnel et ça ne joue pas en votre faveur.

Si on vous demande pourquoi vous voulez quitter votre emploi, trouvez d’autres raisons que : “je n’aime plus mes gestionnaires” ou “je m’ennuie actuellement au travail”. Dites plutôt : “je cherche de nouveaux défis professionnels”.

Ainsi vous démontrez une volonté d’apprendre et d’évoluer au lieu de sous-entendre que vous quittez un navire qui coule ou une entreprise toxique pour vous.

Ne pas poser de questions

Pendant un entretien d’embauche, vous aurez à répondre à toutes sortes de questions sur votre parcours académique et professionnel. Toutefois, vous devez avoir des questions à poser en entrevue. Que ce soit sur le poste, sur l’environnement de travail ou sur les tâches liées à l’emploi, une entrevue est un moment parfait pour faire part de vos interrogations.

Prenez le temps d’en préparer au moment où vous lisez le texte de l’offre d’emploi. Sinon, improvisez pendant l’entrevue lors de la prise de notes. S’il y a un point qui n’est pas clair, c’est le moment de l’éclaircir.

Voilà quelques exemples des erreurs les plus communes qui peuvent vous discréditer au cours d’un entretien d’embauche. Évitez-les au maximum et restez authentique. La première règle et la plus importante, c’est de ne pas mentir.

Bonne chance pour vos entretiens d’embauche et retrouvez nos conseils ici pour optimiser vos chances !