Mentir sur son CV: Que risquez-vous ?

Actuellement à la recherche d’un emploi, vous n’avez pas pu sauter la case « je rédige mon CV ». Etape devenue tout bonnement indispensable aujourd’hui, le CV est le document que tout recruteur s’attend à recevoir de la part d’un candidat. Pourtant, rédiger un CV n’est pas chose aisée.

Vous avez rédigé votre CV et l’avez envoyé en réponse à des annonces, et pourtant, aucun recruteur ne revient vers vous positivement et vous n’êtes convié à aucun entretien ? Deux explications sont possibles : soit les postes auxquels vous postulez ne correspondent tout simplement pas à votre profil et il vous faut réétudier vos ambitions, soit votre CV n’est pas à la hauteur et ne met pas votre profil et vos compétences en avant. Si tel est le cas, il est grand temps d’envisager une refonte de votre CV et mettre toutes les chances de votre côté.

Devant la nécessité d’améliorer votre CV, plusieurs options s’offrent à vous : vous pouvez vous faire aider par un professionnel, reprendre la mise en page de son CV, mais d’autres n’hésitent pas à reprendre carrément le contenu brut de leur CV et à modifier les informations à leur avantage, à enjoliver, mais allant certaines fois jusqu’à mentir !

Mentir sur son CV

Mentir sur son CV est une méthode aujourd’hui beaucoup plus répandue que l’on ne pourrait le croire. Cela va du petit mensonge (rajouter un an d’expérience par ci, un niveau de maîtrise en anglais par là), à des mensonges beaucoup plus importants (invention d’un diplôme, invention d’une expérience professionnelle).

La course pour l’emploi étant devenue de plus en plus dure et intense et les exigences des recruteurs étant aujourd’hui très élevées, mentir sur son CV est monnaie courante. Quitte à envisager vous aussi de mentir sur votre CV, assurez-vous tout de même de la cohérence et de la crédibilité de ce que vous écrivez. Mieux vaut partir d’un fondement de vérité et l’enjoliver. Inventer tout un pan de votre CV représente tout de même un gros risque en cas d’interrogation de la part du recruteur.

Rares sont les recruteurs qui prennent le temps de se renseigner et de vérifier auprès des écoles que vous ayez bien validé votre diplôme, alors que chez nos voisins anglais par exemple, c’est systématique. Certains prennent le temps de contacter vos anciens employeurs mais ceux-là restent tout de même à la marge. Seules les agences professionnelles de recrutement se donnent plus de peine pour enquêter sur le contenu de votre CV. Alors finalement, on pourrait se dire que mentir sur son CV représente peu de risques. Mais est-ce vraiment le cas ?

Quels sont les risques de mentir sur son CV ?

Mentir sur son CV ne représente pas vraiment de risque. En effet, mentir sur son CV n’est pas répréhensible par la loi, le recruteur ayant pour devoir de vérifier les informations que vous lui fournissez s’il le juge nécessaire. Alors s’il ne prend pas la peine de mener cette enquête et se rend compte que votre CV est mensonger, il ne peut que vous le reprochez, mais en aucun cas vous poursuivre en justice.

Le plus gros risque que vous encourrez est de vous discréditer sur le marché de l’emploi. Si vous envoyez un CV mensonger à une agence de recrutement et qu’ils se rendent compte de la supercherie, vous serez banni de leurs bases de données et il ne sera plus question d’envisager de postuler par leur biais. De la même façon, si vous postulez sur un secteur géographique restreint et partagez votre CV à de nombreux employeurs, le mot peut se passer assez rapidement pour un peu que les recruteurs se connaissent. Méfiez-vous donc du mensonge sur votre CV, vous risquez de vous compliquer votre recherche d’emploi.

Imaginons maintenant que le recruteur ne vérifie pas les informations de votre CV et vous convoque pour un entretien. Vous risquez de rapidement vous empêtrer dans vos mensonges et ne serez pas crédible face au recruteur. Vous risquez de vous retrouver dans une situation embarrassante et de la même façon, de vous faire black lister.

Dans votre recherche d’emploi, passer du temps sur votre CV est donc important. Toutefois,si comme de nombreuses personnes vous envisagez de mentir sur votre CV, choisissez vos mensonges avec attention et assurez-vous de pouvoir les soutenir face à un recruteur. Nous ne pouvons en tous les cas que vous conseiller de mettre en avant vos avantages réels, vous êtes au moins certain que vous pourrez défendre votre CV jusqu’au bout du processus de recrutement, que le résultat final soit positif ou négatif.