Faut-il mettre en avant les petits boulots sur son CV ?

Faut-il mettre en avant les petits boulots sur son CV ?

Beaucoup hésitent sur le fait qu’il faille ou non valoriser les petits boulots dans leur CV. La réponse peut être affirmative ou négative, cela dépend de plusieurs critères que nous allons aborder ci-dessous.

les petits boulots sur son CV ?

Etoffer au maximum pour un premier emploi

Il est évident que les expériences professionnelles sont minces, pour ne pas dire inexistantes, quand vous n’avez jamais postulé pour un vrai emploi. Dans ce cas, il est de votre intérêt de lister tous les emplois saisonniers que vous avez pu faire, autrement la section « Expérience professionnelle » sera très peu fournie. C’est normal car ce sont les seules mises en pratique de connaissances dont vous disposez.

Les avantages de valoriser les petits jobs

En intégrant dans votre CV tous les petits jobs que vous avez effectués durant et après vos études, vous démontrez le dynamisme de quelqu’un qui ne se repose pas sur ses lauriers. Toutefois, assurez-vous qu’ils ne compromettent pas l’image que vous voulez montrer de vous et surtout qu’ils soient en accord avec le poste recherché. Avoir fait des petits boulots peut être un atout pour vous, dans le sens où c’est un moyen comme un autre de se familiariser avec le monde du travail. Cela compte donc parmi les expériences. Mettez-les d’autant plus en avant s’ils sont en rapport avec le métier que vous aimeriez exercer.

La valeur des petits boulots dans un CV

Contrairement à ce qu’on le croit, les emplois saisonniers peuvent être valorisants. En effet, avoir été guide touristique, bibliothécaire, assistant dans un musée ou dans un festival, prof particulier, donne du cachet à votre profil. Sachez toutefois peser le pour et le contre. Ainsi, si serveur ou barman peut renforcer le sens du contact avec la clientèle, le baby sitting peut être laissé tomber. Si vous postulez pour un poste de management, mettez en avant vos expériences en tant qu’animateur ou surveillant. Les boulots dans l’humanitaire ou le bénévolat peuvent faire la différence lors du choix définitif de l’embaucheur.  Choisissez les petits boulots dont la durée n’est pas trop courte, c’est plus pertinent.

Comment les recruteurs évaluent-ils les petits boulots ?

Certes les recruteurs s’attardent davantage sur les sections consacrées à vos études, à vos expériences professionnelles ou encore à vos compétences particulières, mais leur décision finale est souvent influencée par certains critères dont les petits boulots que vous avez réalisés. Ils vont y décrypter une première immersion dans le monde professionnel mais aussi un apprentissage des attitudes que requiert un vrai emploi comme la courtoisie, le respect, la ponctualité, l’implication, la capacité à travailler en équipe et sous pression ainsi que la responsabilité. Essayez de vous vendre avec vos boulots de vacances à travers votre CV, lequel sera appuyé par votre lettre de motivation.

Il vaut mieux plus que pas assez

Les recruteurs voient d’un mauvais œil les longues périodes d’inactivité alors n’hésitez pas à parler de vos précédentes occupations. D’une manière ou d’une autre, vos jobs de vacances vous ont apportés quelque chose. Les embaucheurs sont conscients qu’ils vous ont forgés pour votre future carrière et qu’ils font partie de vos acquis. Quelqu’un qui essaie d’occuper son temps du mieux qu’il peut est aux yeux des recruteurs quelqu’un qui a des ambitions et qui met tout en œuvre pour les réaliser. Si vous pouvez mettre en exergue une continuité dans l’évolution de votre parcours professionnel ayant commencé par des petits boulots, c’est presque gagné. En cas de reconversion professionnelle, n’oubliez pas de revoir les jobs saisonniers ayant des points communs avec le nouveau domaine dans lequel vous allez travailler.

Dans quels cas il n’est pas nécessaire de mentionner les jobs étudiants

Comme leur nom l’indique, ce sont des jobs qui datent et dont les tâches ne sont pas forcément intéressantes (photocopie, prise de rendez-vous, service de café, prise de messages…). De ce fait, il n’est pas très intelligent d’en parler à plus forte raison si vous postulez pour un énième poste. Vous avez suffisamment d’expériences professionnelles pour meubler votre CV avec des jobs d’été. Il vaut mieux garder pour d’autres occasions les petits boulots qui n’ont rien à voir avec le poste convoité, ceci pour garder une certaine cohérence dans le contenu.